Quand on veut favoriser la création d'entreprise, on commence par ne pas en perdre !

Quand on veut favoriser la création d'entreprise, on commence par ne pas en perdre !
soigner une entreprise demande des informations et la capacité de mettre en relation des chiffres et des actes

Ou Docteur House en version Entrepreneur

Si vous avez regardé cette série, ne fut-ce, même, qu’une seule fois, vous avez constaté qu’elle est toujours construite sur le même fil rouge. L’équipe s’efforce de relier les symptômes entre eux afin de remonter à la source des difficultés.

Pour le reste du synopsis, je vous laisse à vos appréciations car au bout de 5 épisodes, je suis passée à autre chose.

Peut-on agir de la même manière avec une entreprise en difficultés ?

Souvent, j’ai vu des analystes appliquer la méthode suivante : « Vous n’êtes pas rentable. Déposez le bilan ! ». C’est comme si Docteur House disait : « Le sang n’arrive pas au cœur. Donc, mourrez !»

Oui ! Mais voilà ! Docteur House est le chef de l’équipe parce qu’il est le plus malin. Evidemment, le feuilleton dure 1h, il ne faudrait pas que le patient meure trop vite !  

Docteur House a une illumination juste quand la fin est proche : pourquoi le sang n’arrive-t-il pas au cœur ? Or, cet organe a besoin d’être irrigué pour battre.

 

Dans une entreprise, le sang c’est son chiffre d’affaire. Le cœur, c’est la trésorerie. Or, la constitution du chiffre d’affaire est la responsabilité de l’Entrepreneur. Pour trouver la faille, il faut travailler avec lui ! Nos conseils resteront lettre morte s’il n’adhère pas. Et plutôt que d’attendre l’illumination de la fin du feuilleton, il faut une recherche minutieuse des composants de ce chiffre d’affaire.

 

C’est vrai qu’il y a énormément de la diversité dans ces 2 mots : de la main d’œuvre, chez d’autres des marchandises et de la main d’œuvre, ou peut y ajouter de la créativité. J’y ai vu aussi des idées reçues : « On a toujours fait ainsi : je prends 30% sur les marchandises ». Ces petites entreprises vivent surtout d’espoirs mais certainement pas d’une juste rétribution de leurs mérites.

Les symptômes s’étiolent sur quelques années. Les signaux d’alarme sont tellement noyés dans les difficultés que l’entrepreneur ne se rend pas compte que le nœud coulant se resserre inexorablement.

Observez votre entreprise, seul, avec votre miroir et répondez à l’Autodiagnostic

 

Lorsque j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec M.Jeholet, Ministre de l’Economie entre 2017 et 2019,  et je lui ai fait part de cette réflexion :

« Quand on cherche à favoriser la création d’entreprise, il faudrait commencer par ne pas en perdre ! ». On peut y arriver… en rendant aux entrepreneurs ce que la gestion est à l’entrepreneuriat.

Haut de la page